L’aire de grand passage

 

Rappels: il faut 5 aires  de grand passage dans le département. Aucun espace privé n’a été proposé, l’État apporte donc des terrains lui appartenant lorsqu’ils s’en libèrent

C’est le cas à Chevannes, la DGAC sur son site libère environ 100 ha, un bâtiment de service et quatre pavillons.. Elle ne conserve que le bâtiment central où elle garde ses archives intermédiaires. L’ensemble libéré a été transféré à France Domaine qui est désormais chargé de tout vendre à l’exception de 5 ha qui sont maintenus publics afin d’y installer une aire de grand passage. Il sera fait appel à projet.

Le bâtiment de service, les quatre pavillons, et l’espace réservé à l’aire de grand passage ont tous des réseaux électricité et eau désormais séparés.

Les tracts de campagne de J. JOFFROY associés à ceux de M.AMIOT ont servi ce terrain sur un plateau au préfet (édifiants à relire)

Les efforts actuels pour compenser ces erreurs passées sont pathétiques, ils mobilisent peu de monde et  ont même réussi à démobiliser les bénévoles qui s’étaient investis en 2010 puis en 2012 et s’étaient de nouveau portés volontaires en 2016.

Ces volontaires font peur pour les élections de 2020.

Sur un de  leurs derniers tracts, ils comparent un terrain de 95 ha avec un terrain  de 5 ha qui pourrait accueillir une aire de grand passage

Qui peut dire que rien ne se fera sur 95 ha s’il y a des gens du voyage à proximité.

Le projet d’aire ne verra peut-être pas le jour, mais dans le cas contraire il ne sera même plus possible de changer l’emplacement de celle-ci, ni même de demander des aménagements visuels.